Imprimer

Bilan "Logements" de la valorisation des friches ferroviaires (2006/2012) - France

décembre 2012

Opération réalisée

Bilan "Logements" de la valorisation des friches ferroviaires (2006/2012) - France

Valorisation des actifs ferroviaires inutiles acquis auprès de Réseau ferré de France (RFF) en 2006.

  • Carte de France de la création de logements sur terrains RFF (dont logements sociaux)
  • friche ferroviaire - Porte d'Auteuil Paris 16
Bilan "logements" de la valorisation des friches ferroviaires acquises auprès de RFF

De juin à novembre 2006, la SOVAFIM a acquis, par voie de transfert auprès de RFF, un portefeuille de 158 biens immobiliers « inutiles au ferroviaire » dont 26 se sont avérés invendables .

Six ans après ces acquisitions, la SOVAFIM dresse un bilan quasi-définitif de la valorisation  de ce portefeuille.

 

Si la SOVAFIM a pour objet de vendre dans les meilleures conditions de marché et dans des délais très courts, les biens immobiliers qu'elle a acquis, l'Etat lui a également assigné pour objectif de « libérer » du foncier disponible pour la production de logements. C‘est bien ce que la SOVAFIM a réalisé en se préoccupant de céder les biens immobiliers qu’elle détenait aussi rapidement que possible et à des conditions de prix qui ne compromettent pas la réalisation de logements chaque fois que cela était techniquement possible et économiquement nécessaire.

 

On peut estimer :

  • au total, à plus de 7.200, le nombre de logements qu’il est prévu de construire sur les emprises cédées par la SOVAFIM ou sous promesses de vente, dont plus de 3.600 sont des logements sociaux, correspondant donc à un ratio cumulé moyen de 50 %.
  • à plus de 2.700 le nombre de logements situés en Ile de France, dont plus de 1.700 sont des logements sociaux, correspondant à un ratio supérieur à 60%.